Tous droits réservés

Transformez votre smartphone en point d'accès WI-FI

Découvrez à travers ce tutoriel la façon dont on peut se servir de son smartphone, sous Android ou sous iOS, pour partager la connexion de son appareil avec d'autres appareils autour de soi.

Dernière mise à jour :
Auteur :
Catégorie :
Temps de lecture estimé : 26 minutes

Peut-être votre box Internet est-elle en panne ou peut-être la brasserie dans laquelle vous mangez ce midi ne met pas de point d’accès wi-fi à la disposition de ses clients. Dans ces deux situations — et dans bien d’autres, d’ailleurs — vous n’avez a priori aucun moyen de vous connecter à Internet avec votre ordinateur. À moins, bien sûr, que vous ne possédiez un smartphone et un forfait adéquat. Saviez-vous que votre smartphone, quasiment en permanence connecté à l’Internet, peut en quelques manipulations se transformer en un point d’accès wi-fi auxquel vos autres appareils peuvent se connecter ? Dans ce tutoriel, je vais vous montrer les différentes étapes à réaliser pour parvenir à ce résultat, bien utile quand vous ne disposez pas de vos moyens de connexion habituels.

Si ce tutoriel ne demande aucune connaissance particulière pour mettre en œuvre les manipulations qui y sont décrites, la possession d’un smartphone récent est tout de même nécessaire. Ce qu’il faut bien comprendre, cependant, est que la connexion que vous allez utiliser pour vous connecter à Internet avec vos appareils est celle que vous fournit le forfait de votre smartphone. Les activités gourmandes en bande passante (jeux en ligne, téléchangements intensifs, etc.) sont dès lors fortement déconseillées.

Dans ce tutoriel, nous allons nous concentrer sur les deux systèmes mobiles leaders du marché : iOs (équipant les iPhone d’Apple) et Android (équipant de nombreux terminaux de tout aussi nombreux équipementiers, comme Samsung, HTC, Sony, etc.). Comment se connecter au point d’accès wi-fi créé avec un ordinateur utilisant Windows sera décrit à titre d’exemple ; il est bien entendu possible de s’y connecter avec n’importe quel autre appareil : un ordinateur utilisant MacOS ou Linux, une tablette ou un autre smartphone Android, etc. comme vous le feriez avec le réseau wi-fi de votre box Internet, par exemple.

Le matériel

Comme outils, nous allons avoir besoin d’un appareil mobile sous Android ou iOS, un téléphone ou une tablette (équipée d’une carte SIM). L’appareil devra disposer d’un forfait de données mobiles. Notre objectif est de «transférer» la connexion internet que nous avons sur notre téléphone ou tablette vers des appareils capables de capter du WI-FI. Il n’y a pas de miracle là-dessus. Par contre, le miracle résidera pour nous dans le fait de transformer le téléphone ou la tablette en véritable routeur capable de diffuser du WI-FI à plusieurs appareils capables de le recevoir autour de vous. D’ailleurs, un autre titre de ce tutoriel aurait pu être : «Transformer son smartphone en routeur».

Le second outil dont nous aurons besoin est un ordinateur ou tout autre appareil informatique doté d’une carte WI-FI, en un mot capable de percevoir une connexion WI-FI se trouvant à sa portée. Les raisons pour vouloir transférer sa connexion mobile sur un ordinateur sont diverses. Moi par exemple je fais recours à cette technique lorsque la lecture d’un article long sur mon smartphone me fait mal aux yeux à cause de la largeur limitée de son écran ou alors lorsque je veux faire un truc que je ne peux faire sur un téléphone comme corriger une erreur dans le code de mon site. Après tout un ordinateur est toujours plus confortable lorsqu’on ne se balade pas. De toutes les façons, quelle que soit la raison qui vous pousse à recourir à la manipulation que je vais vous montrer dans le présent tutoriel, je suis sûr que vous y arriverez.

Si vous voulez transférer votre connexion vers un ordinateur, celui-ci devra être équipé d’une carte WI-FI fonctionnelle. La majorité des ordinateurs qui sortent des usines aujourd’hui sont équipés de cartes WI-FI, même les P. C de bureau. Si ce n’est pas le cas de votre P. C, sachez qu’il existe une alternative consistant à utiliser une clé USB conçue pour servir de carte réseau sans fil. Si vous l’avez, vous n’avez qu’à le connecter au port USB de votre P. C et vous pouvez alors capter du WI-FI autour de vous. C’est fini pour le matériel, je vous embête plus là-dessus. :lol:

Avertissement(s)

Problème

Le premier avertissement que je voudrais vous faire avant de passer aux «choses sérieuses» est relatif à votre poche. Oui, votre argent risque d’y laisser la peau si vous vous lancez dans les manipulations sans réfléchir. Essayons de comprendre ce que nous allons faire. En fait nous avons une connexion internet sur notre téléphone ou tablette. Elle nous vient de notre opérateur chez qui nous sommes abonnés pour le service de téléphonie. Grâce à notre opérateur, nous avons accès à internet:magicien: . Seulement notre connexion n’est pas gratuite comme vous le savez. Elle est même un peu chère si on la compare aux autre modes de connexion que mobiles(le réseau filaire notamment) et cela quel que soit votre opérateur. En effet votre opérateur peut vous facturer au Mégabit(unité de mesure informatique pour ceux qui ne savent pas, :ange: de données transférées ce qui revient à un peu cher puisque nos smartphones sont vraiment gourmands en données : le web, la géolocalisation, les e-mails et consorts consomment énormément de mégabits de données en peu de temps. Et nous, en plus de tout ça, nous voulons augmenter le nombre d’appareils qui utilisent notre réseau. Et parmi eux se trouve peut-être un ordinateur qui, je vous l’annonce, peut être plus gourmand en données dix fois plus que ses petits frères les smartphones. Ce n’est pas pour vous faire peur que je débite tous ces discours. Loin de là. Je veux tout simplement que nous évitions les malentendus dès le départ pour ainsi prévenir les mauvaises surprises. D’où l’étape suivante.

Solution(s)

Allez je vous ai assez fait peur. Voyons quelles solutions nous pourrions envisager pour ne pas nous arrêter en si bon chemin. Sur la question des données, le mieux est de souscrire un forfait de données. J’ignore où vous vous trouvez mais presque tous les opérateurs proposent des offres de forfaits de données à des prix plutôt intéressants. Informez-vous auprès de votre opérateur et choisissez le forfait qui vous convient. L’essentiel étant que vous n’utilisiez pas le crédit principal d’appel pour vous connecter parce que vous risquez de vous brûler les ailes.

Le paragraphe suivant concerne uniquement ceux qui ont l’intention d’utiliser le point d’accès que nous allons créer pour connecter leur ordinateur.

Les ordinateurs, par exemple sous Windows, sont configurés par défaut pour recevoir automatiquement des mises à jour système. Ces mises à jour peuvent peser des centaines voire des milliers de mégabits. Vous comprenez donc l’importance d’empêcher ces mises à jour de se télécharger à notre insu pour nous qui utilisons un forfait limité. La solution est donc simple : désactiver le téléchargement automatique de ces mises à jour. Je vais vous montrer la procédure sous Windows. Si vous avez un MAC ou un P. C sous Linux, Google est notre ami à tous, cherchez comment faire de votre côté. Sous Windows donc, faites Démarrer->Panneau de configuration->Système et Sécurité->Système puis regardez en bas à gauche et cliquez sur Windows Update. Regardez la figure suivante.

Sur la capture, j'ai entouré l'option de vert
Sur la capture, j'ai entouré l'option de vert

Cliquez dessus donc. Puis encore à gauche mais cette fois-ci en haut, cliquez sur la troisième option qui doit être «Modifier les paramètres». Si personne n’a modifié la valeur par défaut avant vous, vous devriez voir comme option active Télécharger automatiquement les mises à jour. Cliquez dessus et un menu déroulant vous donne les options disponibles. Choisissez Rechercher les mises à jour mais me laisser choisir s’il convient de les télécharger et de les installer, ce qui devrait ressembler à ça visuellement.

Nous modifions les paramètres les mises à jour système
Nous modifions les paramètres les mises à jour système

Puis cliquez sur Ok en bas et l’affaire est classée. Bien sûr lorsque vous aurez terminé il faudra revenir ici même et changer la valeur.

Les mises à jour système étant indispensables pour le bon fonctionnement de votre ordinateur et surtout pour sa sécurité, il est vivement recommandé de réactiver l’option de mise à jour automatique dès que vous terminez votre travail. Comme la désactivation des mises à jour nous évite de recevoir une grosse facture de la part de notre opérateur de téléphonie, il est absurde de la garder lorsque nous travaillons sur du «vrai Wi-Fi» ou sur le réseau câblé.

Activer le partage de connexion

C’est fini l’apocalypse des avertissements. C’était un peu long mais ça en valait la peine parce que c’est un peu dommage lorsque vous créez une connexion avec votre ordinateur et qu’au bout de quelques minutes vous êtes obligé d’arrêter parce que vous n’avez plus de crédit alors que vous pouviez éviter cela. Maintenant alors on va aborder le sujet proprement dit. Au boulot !

Sous Android

La première chose à faire est d’aller dans les paramètres de votre appareil. La manipulation peut varier légèrement selon les versions d’Android. Pour moi, j’ai la version 4.4. Je vais donc dans Paramètres->Plus->Sans fil et réseaux->Partage de connexion. Pour les autres versions Android notamment les anciennes versions jusqu’à la 2.2, la manipulation est possible. Il faut faire Paramètres->Sans fil et réseaux->Partage de connexion. Vous avez donc le menu de partage de connexion. C’est ici que va se faire le plus gros du travail. Regardez à quoi ressemble ma capture d’écran :

Les options de partage
Les options de partage

On voit donc les 4 options que nous offre le menu de partage de connexion :

  • Via USB : cette option permet de partager la connexion via votre câble USB. C’est pratique lorsqu’on veut juste connecter un seul ordinateur à internet. Par contre nous voulons connecter plus qu’un appareil. C’est pourquoi l’option ne nous intéresse pas beaucoup dans le cas présent. Notez que l’option n’est pas cochable avant la connexion de l’appareil au port USB d’un ordinateur.

  • Point d’accès WI-FI mobile : c’est notre «messie» puisque c’est lui qui va nous permettre de diffuser du WI-FI autour de nous. En fait le tutoriel pourrait s’arrêter ici puisqu’il suffit de cocher l’option pour faire ce que nous recherchons depuis le début du tutoriel : créer un réseau sans fil. Mais comme les choses de ce monde ne sont pas si faciles que ça, je vous conseille de continuer à lire le tutoriel pour résoudre d’autres questions qui vont avec comme : «Mon réseau est-il protégé ou pas ? Si oui, avec quelle clé ou mot de passe ?»

  • Configurer le point d’accès WI-FI : c’est l’option qui nous permettra de paramétrer le réseau que nous allons créer. Nous pourrons définir le mot de passe de notre WI-FI ainsi que son nom.

  • Via bluetooth : ici notre appareil Android nous offre la possibilité d’utiliser le bluetooth pour partager notre connexion. Personnellement, je n’utilise presque jamais cette option. La raison : la connexion est trop lente et ne permet pas vraiment de jouir de la vitesse de la dernière génération. Je vous conseille de ne l’utiliser qu’en dernier recours ou à titre expérimental.

Après ce que je viens de vous donner en haut, le premier réflexe est de se précipiter à cocher l’option Point d’accès mobile et d’aller directement voir dans votre ordinateur si vous avez réussi. Eh bien, si vous le faites, vous pourrez bien sûr voir votre WI-FI avec un nom bizarre comme AndroidAP ainsi que le montre la figure suivante :

Notre réseau est disponible mais sous un nom bizarre.
Notre réseau est disponible mais sous un nom bizarre.

Le comble du malheur, c’est lorsqu’Android s’en mêle et crée pour vous un mot de passe par défaut que vous ne connaissez pas. Et surtout, vous voudriez que votre smartphone diffuse un réseau au nom sympa, votre nom par exemple(Jules WI-FI, Olivier) afin de pouvoir épater vos amis(oui, ça aussi ce n’est pas interdit!). Il faut donc configurer le réseau pour parier à tous ces problèmes.

Sous iOS

Sous iOS, faites Réglages > Réseau mobile > Partage de connexion ou Réglages > Réseau cellulaire > Partage de connexion selon le cas. Ce qui, une fois fait, devrait ressembler à ceci :

L'option "Partage de connexion" sous iOS (non activée)
L'option "Partage de connexion" sous iOS (non activée)

Bien qu’il reste des choses à faire avant que notre système ne soit utilisable de façon sécurisée, je vous invite à activer l’option de partage, juste pour voir. Pour cela, glissez le bouton pressoir vers la droite, ce qui le fait virer au vert. Vous aurez alors quelque chose ressemblant à ceci :

 L'option "Partage de connexion" est activée
L'option "Partage de connexion" est activée

Ainsi, si vous faites une recherche de réseaux WI-FI disponibles à partir d’un autre appareil, vous verrez le nom de votre iPhone dans la liste des réseaux disponibles. Voyez par exemple ce que j’ai sur un PC sous Windows 8 :

Mon iPhone apparaît dans liste des réseaux
Mon iPhone apparaît dans liste des réseaux

Configurer le point d'accès

Nous allons ici configurer notre point d’accès pour pourvoir notamment aux besoins de sécurité. Nous allons voir comment faire sous Android puis sous iOS.

Sous Android

Nous retournons donc à nos 4 options de là-haut. Choisissez la 3ème option Configurer point d’accès Wi-Fi :

L'option "Configurer point d'accès Wi-Fi"
L'option "Configurer point d'accès Wi-Fi"

Vous obtenez le menu suivant :

Le sous-menu de l'option "Configurer point d'accès Wi-Fi"
Le sous-menu de l'option "Configurer point d'accès Wi-Fi"

J’ai annoté le schéma pour vous avec des chiffres et des indications entre (). Voyons une à une ce que veulent dire toutes ces options :

  • SSID du réseau : c’est le nom de votre réseau. Mettez tout ce que vous voulez, votre nom, le nom de votre chien, etc. Pour moi, je mets mon pseudo «chéri» blasius.

  • Sécurité : comme indiqué sur la figure, il s’agit de choisir le type de sécurité de votre prochain réseau. Vous pouvez décider que votre réseau sera ouvert et dans ce cas il faudra juste choisir comme option de sécurité Ouvert, ou fermé auquel cas vous devrez choisir un type de sécurité. Sachez que si vous choisissez Ouvert, toute personne disposant d’un appareil doté d’une carte WI-FI et se trouvant dans un rayon de quelques mètres de vous pourra se connecter à votre réseau. Sans vouloir vous prendre pour des imbéciles, vous comprenez les implications que cela peut avoir à la fois sur votre bouquet prépayé et sur la vitesse de votre connexion. Je vous conseille donc de restreindre ceux qui se connectent à votre réseau en choisissant un type de sécurité parmi ceux disponibles. Selon votre appareil vous pourrez avoir à choisir entre WPA2/PSK(comme sur la figure), WEP ou je ne sais encore. Si possible, évitez le WEP parce qu’il a été démontré ces derniers temps que ce type de sécurité était vulnérable aux attaques. Mais si c’est la seule option disponible, n’hésitez pas à la choisir parce qu’après tout, vous n’êtes pas le département de la défense des Etats-Unis pour qu’un génie de l’informatique veuille vous espionner à tout prix. Je n’exagère pas : il faut vraiment être doué pour forcer une clé WEP et il n’y a pas beaucoup d’intérêt à forcer un téléphone portable d’un particulier(sauf si vous détenez dedans des plans d’un moteur révolutionnaire du 21ème siècle.

  • Mot de passe : c’est la clé de votre réseau. Pour que vos amis puissent s’y connecter, ils devront la connaître. Mettez donc ce que vous voulez comme mot de passe. Les experts en sécurité vous diront qu’il faut mettre un mot de passe avec des majuscules et des minuscules mélangés, des caractères spéciaux, ne pas mettre votre nom, etc. l’essentiel étant d’éviter que le premier venu soit capable de deviner votre mot de passe. Alors moi je mets XXXXXXXXXXX. Si vous passez à côté de chez moi, n’hésitez pas !

Appuyez enfin sur Enregistrer et le tour est joué. Retournez cocher l’option Point d’accès WI-FI mobile si ce n’est pas déjà fait.

Activer le partage de connexion
Activer le partage de connexion

Sous iOS

Pour les appareils de la Pomme, nous allons avoir besoin de créer un mot de passe personnalisé afin de pouvoir l’utiliser pour accéder au réseau(sinon, c’est impossible!) et éventuellement le filer à des amis près de nous.

Refaites donc l’opération de tout à l’heure pour accéder aux options de partage. Pour ceux qui ont oublié, il s’agit de toucher Réglages > Partage de connexion ou Réglages > Données mobiles > Partage de connexion. L’option qui nous intéresse cette fois est celle du mot de passe :

L'option de modification du mot de passe
L'option de modification du mot de passe

Touchez donc sur l’option, ce qui provoque l’apparition d’un clavier pour éditer le mot de passe, comme ceci.

Edition du mot de passe
Edition du mot de passe

Ce que vous avez à faire est très simple : remplacez le pompeux Mon mystérieux mot de passe wifi par un mot de passe de votre choix. Apple donne sur son site les conseils suivants sur la formation d’un mot de passe :

Votre mot de passe Wi-Fi doit comporter au moins huit caractères au format ASCII. L’utilisation de caractères non ASCII (japonais, russe, chinois, etc.) empêche la connexion d’autres appareils. Les caractères ASCII comprennent :

  • toutes les lettres de l’alphabet latin, en minuscule comme en majuscule.
  • les chiffres de 0 à 9.
  • certains signes de ponctuation.

Touchez enfin ok en haut à droite et le tour est joué.

Voilà, nous avons terminé avec la création de notre réseau sans fil. Sachez que vous pouvez limiter le nombre de personnes connectées dans les paramètres de votre appareil. Mais il faut pour que ça fonctionne identifier l’adresse physique de l’appareil que vous voulez bloquer. Sur ce coup, je vous laisse vous débrouiller comme de grandes personnes maintenant.

Vérifier le point d'accès

Prenez ensuite un ordinateur ou tout autre appareil qui capte du WI-FI et recherchez les réseaux disponibles. Regardez ce que j’obtiens sur mon ordinateur sous Windows 7 pour mon appareil sous Android:

Mon ordi est enfin connecté
Mon ordi est enfin connecté

Pour l’iPhone, comme le nom est celui de l’iPhone lui-même, rien n’a changé et le nom de votre point d’accès est du genre iPhone de X. Si l’appareil que vous voulez connecter vous demande le mot de passe, rentrez celui que vous avez mis lors de la configuration et tout devrait aller très bien.


Je n’ai pas besoin de vous dire que pour que ça marche il faut d’abord activer la connexion de données de votre appareil. Sinon, ce serait juste un réseau de deux ou trois appareils, ce qui est loin d’avoir un intérêt évident. Bien sûr je ne vous prend pas pour des abrutis et je sais que vous y aviez pensé !

J’espère avoir été clair dans les explications. Mais si par hasard il y a quelque chose qui vous a échappé ou que vous bloquez quelque part, vous pouvez créer un sujet sur le forum de Zeste de savoir et je vous aiderai à résoudre votre problème. A très bientôt.

1 commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir poster un message.
Connexion

Pas encore inscrit ?

Créez un compte en une minute pour profiter pleinement de toutes les fonctionnalités de Zeste de Savoir. Ici, tout est gratuit et sans publicité.
Créer un compte